Home

Projet EAT, collectif Ensemble

La Générale, coopérative artistique, politique et sociale, soutenue par la mairie du 11e arrondissement, souhaite accueillir cette expérimentation sur son toit. Dans la continuité de ses actions et de son engagement, la Générale en collaboration avec le Collectif Ensemble souhaitent s’engager dans cette démarche laborantine de l’appel à projets et répondre aux enjeux qui sont posés.

Accueillir un jardin sur le toit répond de fait aux objectifs du développement de la biodiversité. Fidèle à sa vocation d’être un laboratoire, la Générale et le Collectif Ensemble vous présentent un projet pour aller plus loin, afin d’offrir l’expérience d’un jardin écoconçu, terrain de multiples actions pour le quartier et la métropole.

Nous avons trois volets d’expérimentation :

La qualité et la mesure des dispositifs installés pour l’eau et la terre, vers un label « bio-urbain »

Attachés à l’importance de cuisiner, notre ambition est de produire des aliments bio dans un contexte urbain, d’en définir les critères et les contraintes, de poser les bases d’un label « bio-urbain », ceci pour définir et communiquer sur la qualité de la nourriture produite en ville. Ce premier volet est principalement technique et concerne la mise en place de technologies innovantes soit par leur nature, soit par leur mise en situation. Ceci est notre première exigence de résultats. Nous considérons aussi les rendements afin d’établir des ordres d’idée de la production possible pour l’ensemble des mètres carrés développés, ainsi que pour chaque type de plantations par mètre carré. Nous faisons ceci avec l’intention d’établir la pertinence de la reproductibilité du modèle potager « bio-urbain » sur le toit.

Une expérimentation sociale

Un jardin dans la ville apporte de nouveaux usages. Ce sont des éléments vivants qui réclament de l’attention, de l’entretien, une économie. C’est un lieu de pédagogie et de formation, un nouveau lieu de la ville à faire connaître. Nous avons d’ores-et-déjà constitué un réseau de personnes, d’associations et d’institutions prêtes à s’engager. Nous avons des partenaires locaux : associations, les écoles primaires du quartier, commerçants. Nous souhaitons tisser un maximum de relations à l’échelle locale et métropolitaine. Nous serons accompagnés pour l’entretien du jardin par l’école d’agronomie Tecomah située à Jouy-en-Josas. Le compost sera alimenté par les habitants du quartier. L’essence de ce projet est collaborative. Nous proposons de mettre en place un observatoire de l’ensemble des actions, relayé par un média numérique.

Mise en place de synergies entre le bâtiment et le jardin sur le toit

Cette synergie permettra d’expérimenter, par exemple, des cycles de chauffage et de climatisation du bâtiment. Nous expérimentons sur un toit plat. Le second volet permettra de définir les mètres carrés minimum pour le potager. Nous étudierons à partir de cette expérience la faisabilité sur les toits parisiens typiques, zinc, tuiles…

 

http://www.lagenerale.fr/?p=418

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s